Championnat BPL 2014

Le weekend du 8-9 Février, l’équipe 1 du CSN se déplaçait à Combourg pour le championnat régional.

Bilan et résumé du championnat par capitaine Sam :

« Samedi matin départ tranquille de Nantes vers 10h, car notre premier match est à 14h30 à Combourg. On part à neuf, Philippe ayant une côte douloureuse depuis deux semaines, il a préféré se remettre correctement pour pouvoir revenir sereinement. Seb, jérem et moi  avons un petit rhume, mais toute la troupe part de bonne humeur pour un bon repas à Combourg.
A noté que cette année Fred faisait son retour après 3 ans sans compétition et Robert, lui, faisait ses débuts dans une vraie compétition.
Nous découvrons donc la piscine « merveilleuse » avec ses petits carreaux sans joints!!!!  Le jeu sera lent, sans tire et très peu de geste technique, donc très virile.

LE premier match, souvent une chose compliqué pour nous, réglages importants, difficulté à avancer, difficulté de transmission. Mais le physique est bien là, l’équipe tient bon. Les avants s’impose au fond, ça couine en face et l’ISSM (Iroise) fini par craquer, on se quitte sur une victoire  de Nantes 4-0. Pas un joli match mais un premier match gagné, c’est assez rare pour nous.

Les autres rencontres se poursuivent et nous rencontrons maintenant Pontivy, qui a beaucoup progressé aussi. Le match est tendu, peu de construction de notre coté, mais on les tiens dans  leur moitié de terrain. Les avants les empêchent de jouer et les arrières récupèrent bien les palets. Un coup franc technique « Tunnel » et un penalty permettront de s’imposer 2-0.

Le dernier match de la journée sera pour nous plus facile contre Brest se terminant par une victoire 7-0.

L’heure est au bilan de la première journée, beaucoup de prison (3 pour moi) peu de but par rapport aux autres équipes, gros manque de cohésion à l’avant. On est classé dans la catégorie gros méchant, c’est nouveau pour nous, mais on assume et on fait peur, héhéhé! Le dimanche va être une plus grosse journée avec 4 matchs et surtout deux gros morceaux Rennes II et Dinan.
Soirée rapide dans un resto asiat, somme tout de même parti de la piscine vers 20h45 et dodo.
Le réveil sonne à 6h45 pour le premier match contre Quimperlé qui arrivera finalement avec une demie-heure de retard et qui déclarera forfait! Dommage pour nous, même si cela nous fait une victoire sans jouer, nous aurions préféré les jouer et ainsi commencer la journée par match qui s’annonçait le plus facile. Nous testons quelques combinaisons, ce qui se solde par deux blessures aux pouces de Jérem et Seb. Un peu d’inquiétude mais finalement tout rentre dans l’ordre avant le gros gros match contre Rennes.
Et comme d’habitude, ce match à été une bonne baston de frangins, je pense que Rennes est notre bête noire au même titre qu’on est celle de Pontivy. Enfin bon, match ou nos petits avant se sont fait bouger dans tout les sens, sans pouvoir bloquer le jeu, un peu filou, de rennais. Ils construisent et on rate des buts inrratablent sur des défauts de position (on apprend) et puis on se prend deux contre-attaques, le jeu se durci des joueurs nantais sortent. Au bilan on sort avec notre première défaite du week-end, 5-1, assez sévère quand on regarde le match et les occasions manquées. On fait le point sur les problèmes, recadrage des troupes.
Et on aborde le deuxième gros match du week-end contre Dinan. Là, plus de souci de placement tout le monde est là. On les tient, ils sont très physique, mais ils jouent bien et marquent sans que notre équipe ne fasse d’erreurs. On se quitte sur le score de 3-1, on marquera tout de même un but sur coup franc avec encore la technique du « tunnel », le premier but que Dinan encaisse du week-end. Il n’y a pas eu les erreurs qu’on a fait contre Rennes et toute l’équipe profite de cette expérience pour progresser.
Reste enfin le dernier match, et la pression monte d’un cran. Nos objectifs étant la D2 il faut absolument qu’on soit dans les trois premiers et si on perd ce dernier match contre Saint Brieuc (qui nous a battu l’an dernier) on finira 5ème, dans le cas contraire si l’on gagne on finira bien 3ème. Les esprits sont tendu, et un peu de stresse se fait sentir. Donc dès le début de match, l’équipe joue à 100%, on lâche rien. Fort de notre nouvelle réputation de gros durs, on les explose. Ça couine en face mais pas de fautes de Nantes et même au contraire ce sont eux qui se font sortir. A la mi-temps le score est de 4-0, mais il ne faut rien lâcher, on sait pour l’avoir vécu que si on se relâche, on est capable de perdre et/ou de se blesser. Donc même chose en seconde mi-temps, le score final de 8-0, nous assure d’aller en D2 au Puy en Velay, les 24-25 mai 2014, au lieu de Hyères…
Merci a toute l’équipe d’avoir été sérieux sur l’entraînement, c’est la première fois que je vais à un championnat où toute l’équipe est homogène physiquement et qu’on a juste à régler la technique en cours de championnat et ça paie directement! héhé
Merci à dieu de nous avoir montré le chemin des buts avec ces passes décisive, à ses dépend. »
Publicités